Depuis 2014, le site de mode américain The Fashion Spot réalise un bilan de la diversité lors des défilés des principales Fashion weeks (New-York, Milan, Londres, Paris), en termes de couleur de peau, de genre et d’âge (50 ans et +).

Alors que la Fashion week de Paris vient tout juste de s’achever, The Fashion Post dresse un premier bilan de celle qui s’est tenue à New-York du 6 au 14 septembre dernier.

Bien que la presse spécialisée titre sur une amélioration globale de la diversité sur les podiums, force est de constater qu’il n’en est rien sur la diversité liée à l’âge.

On peut même se demander où sont passées les mannequins de plus de 50 ans ?

Pat Cleveland @ Défilé Nicole Miller – Spring 2020 – Fashion Week de NewYork –

Mannequins « Jeuniors »  : une représentativité en baisse …

Malgré la présence de quelques mannequins sexagénaires emblématiques (Coco Mitchell, Pat Cleveland, Maye Musk,… ), les femmes de plus de 50 ans étaient la seule catégorie à avoir une représentation (déjà faible !) en baisse cette saison, avec 0,65% des castings (au lieu de 0,68% l’année précédente).

En effet, lors des récents défilés de septembre 2019 (collections printemps 2020), 15 mannequins âgés de plus de 50 ans ont participé à un total de 10 défilés, au lieu de 13 défilés au printemps dernier (collections Automne 2019).

Maye Musk @ Défilé Christian Siriano – New York Fashion Week – Gotham Hall- Septembre 2019.

Quelques marques, Deveaux ou Christian Siriano, déjà connues pour leur engagement en terme de diversité d’âge, l’ont confirmé une nouvelle fois. Mais à l’inverse, certaines grandes marques de mode sont en retrait par rapport à la saison dernière (Marc Jacobs, Hellessy, Collection Michael Kors, Naeem Khan).

Pour compléter ce tableau déjà peu « silver » , le phénomène se répète également dans les campagnes de publicité. Là encore, les campagnes de l’automne 2019 ne comprenaient que 10 modèles âgés de 50 ans et plus (2,16%), contre 15 (2,84%) une saison plus tôt.

Avec des taux aussi faibles, on peut dire que la représentation des mannequins «  quinqua et + »  est de manière générale, au point mort.

Même si la diversité ne se mesure pas uniquement avec ces indicateurs, c’est surtout un signal négatif adressé aux générations quinquagénaires et sexagénaires, pourtant en pleine croissance et en pleine évolution en terme de consommation mode. (Podcast « Prendre en compte les seniors dans l’univers de la mode »)

Les Fashion weeks de 2018 avaient pourtant montré quelques avancées sur ce sujet. Aujourd’hui, les marques se focalisent sur la transition écologique, sans tenir compte de la transition démographique en cours.

Lors des récents défilés parisiens, on peut néanmoins féliciter Balenciaga, Mugler ou Marine Serre, pour leur ouverture au sujet de la diversité liée à l’âge.

Les Fashion weeks européennes et, plus particulièrement celle de Paris, seront-elles un jour pionnière sur ce sujet ?  A (re)penser !

Défilé Marine Serre – FashionWeek Paris – Spring 2020- Collection « Marée noire »
Défilé Balenciaga – FashionWeek Paris – Spring 2020

Pour consulter le rapport complet :

The Fashion Spot – Rapport Diversité – 30 sept 2019

 

Copyright ©EnModeCréation(s)